WE Bellevillois à Autun septembre 2019

 

 

WE Bellevillois à Autun, septembre 2019

 

Une fois de plus, avec grand plaisir, les Bellevilloises et les Bellevillois se sont retrouvés une vingtaine un samedimanche en province : Chaussures ou vélos de randonnées pour tous.

 

D'autres photographies sont exposées dans la Galerie à la rubrique "Divers"

Après un long voyage, les bagages se posent au dortoir de Saint-Exupéry. Nous enchaînons, d’abord au théâtre romain pour piqueniquer face au paysage autunois.  Puis Thierry M propose alors un plan vélo; grimper sur une colline pour trouver la croix. Pas facile lorsqu’ on tient la carte à l’envers. Mais avant de nous perdre sur des sentiers pierreux, nous dominons la ville et découvrons ses vieilles bâtisses, ses remparts et ses clochers. Magnifique pour se géolocaliser ! Là-haut il y a la fête avec des drapeaux aux lettres dorées, pour commémorer la libération de la ville, 75 ans plus tôt. Les étangs ont soif et nous redescendons en ville pour assouvir la notre.

Au pied de la cathédrale, attablés sous les feuillages nous découvrons le championnat européen de la boule carrée. Le cochonnet cubique – on le reconnait parce qu’il est petit et rouge – rebondit sauvagement sur le granit des pavés. Les boules – parce que ce sont de gros cubes de bois – tendent à filer au loin. Nous aurions pu, Thierry et moi, faire équipe et devenir champions européens de la boule carrée, mais la pluie s’y est opposée. Alors avec nos amis, nous admirons le tympan de la cathédrale, la tour César, les murailles qui cernent la cité et chez un caviste nous faisons quelques emplettes. Après diner nous dormons.

Le lendemain Thierry présente un second plan vélo. Et si on allait titiller la cité gauloise de Bibracte ? Elle n’est pas très éloignée et il parait qu’ils font des banquets le soir autour d’un grand feu, où grillent quelques sangliers. Nous fixons un rendez-vous Bellevillois au cœur du festin et nous prenons le chemin de l’aventure. C’est en grimpant une succession de murs sur nos pauvres bicyclettes qu’un monde brusquement s’écroule. Ils sont fous ces gaulois ! Pourquoi se percher si haut pour bâtir un royaume ? Les romains, eux pas fous, ont installé leur oppidum dans la vallée. Mais il est vrai que derrière les fouilles encore fraiches du village gaulois, il y a ce fameux panorama qui calme les esprits. Ici on se pose, on croque un sandwich et on songe. Les gaulois étaient de doux rêveurs, ils cultivaient des châtaignes, et croquaient la brume des paysages. Il ne leur manquait qu’un remonte vélos. Dommage !  

La journée s’achève au bal musette de la grande place d’Autun où se trémoussent un vieux couple d’amoureux et quelques notes d’accordéon. Comme chaque année, la randonnée Bellevilloise des Marcheurs et des Cyclos est une belle réussite, merci aux organisateurs.  Il y a encore de riches pays à découvrir avec l’équipe Bellevilloise et je souhaite vivement que ces aventures sportives et touristiques se reproduisent indéfiniment.

FrançoisN

octobre 2019

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *